dimanche 12 février 2017

Concert de la musique Union de Reichstett et la chorale Sainte Cécile Reichstett - Souffelweyersheim


Au concert annuel de la Musique Union avec la participation de la chorale Sainte-Cécile de Reichstett-Souffelweyersheim.
Pour son concert annuel, la Société de Musique Union, sous la direction de Pascal Zumstein, s’est associée à la chorale Sainte-Cécile de Reichstett-Souffelweyersheim, dirigée par Isabelle Schreiber. Elle nous a proposé un programme très varié et résolument moderne qui a été présenté par Michelle Mattern.
Tout d’abord, la formation a interprété Nordic Fanfare and Hymn , de Jacob de Haan, compositeur contemporain hollandais pour orchestre à vent. Ont suivi The legend of Ratu Kidul , du compositeur belge Filip Ceunen, puis Arcadia , du Japonais Hayato Hirose.
Le Tyrolien Michael Geisler, son contemporain, nous a livré Hindenburg , en souvenir du fameux Zeppelin. Plus classique, on s'est laissé emporté par la Valse de l’Empereur de Johann Strauss.
Après un entracte qui a permis au public de se rafraîchir, la chorale interparoissiale Sainte-Cécile, accompagnée de l’orchestre, a entonné le majestueux Chœur des pèlerins, un extrait du Tannhauser de Richard Wagner, puis l’ Ode à la joie de Ludwig Van Beethoven. La chorale a chanté a cappella Tebe Poem de Dmitry Bortniansky, une pièce de la liturgie orthodoxe russe.
Puis on a traversé l’Atlantique avec un negro-spiritual, Everybody sing freedom. L’orchestre a proposé dans la foulée A little suite of horror de l’Autrichien Thomas Doss, Böhmische Liebe de Mathias Rauch, et pour finir diverses pièces extraites de la musique du film Star Wars : The Force Awakens , de John Williams.